jeudi 7 août 2014

I don't want to be buried in a Pet Sematary.

On aura jamais une occasion plus belle de citer Pet Sematary des Ramones.

Lorsque Benjamin propose une journée à Paris, je n'ai que deux suggestions : essayer East Side Burger et aller au cimetière des animaux.

Nous voici donc à Asnières-sur-Seine, au cimetière des chiens.


Ce cimetière est un des premiers cimetières d'animaux créé au monde : on y trouve donc de vieux monuments, mais aussi des pierres tombales kitsch. On ne sait jamais s'il faut pleurer ou ricaner, en tout cas on peut sortir l'appareil photo. 





On a pu croiser la tombe de Rintintin ou celles de clébards héros de la guerre ou flics, celle d'un singe, d'une perruche ou d'un cheval.
L'intérêt de ce cimetière, c'était aussi de croiser les habitants vivants : quelques résidents viennent côtoyer les tombes en attendant leur repas autour de la maison des chats. Malheureusement, la cabane était fermée le jour de notre venue.  







Une visite clairement atypique, sûrement aussi triste qu'insolite. 
Prévoyez 3€50 et une petite heure de visite.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire